déesse de la musique

Comment baigner dans un Océan de MUSIQUE,
par la Bien Aimée Déesse de la Musique.

Je désire que vous voyiez une mer de sons déferlant, comme une cascade cristalline de toutes les couleurs de l’arc en ciel, à travers des kilomètres de montagnes. Cette exquise rivière de Pure Force Électronique déverse ses mélodies à travers ses Sept Octaves d’Expression, tout le long de sa descente, depuis le Cœur de Dieu jusque dans le monde des apparences physiques. Elle est le flot constant de l’Harmonie de chaque Courant de Vie depuis le Dieu Solaire jusqu’à l’homme.

Chaque plan à travers lequel passe ce son exquis de l’accord de vie est enrichi par cette Mélodie Glorieuse et chaque sous plan répète cette mélodie dans une octave qui peut être appréciée par ceux qui demeurent dans son action vibratoire particulière où, de nouveau, elle est abaissée et transposée pour enrichir l’octave inférieure tout au long de sa descente vers la Terre, de sorte que vous pouvez sans cesse avoir une image de la mélodie constante de votre individualisation, car chaque Courant de Vie est en soi une répétition permanente. Il est toujours et constamment réapprovisionné par la Source sans limite de la Fontaine de Vie Éternelle qui, avec une précision sans faille, soutient la note et développe la mélodie de chaque être créé, selon la composition d’origine. Ainsi, dans le Monde de la Création Cosmique, la Couleur et la Musique représentent les manifestations de la pensée et de  l’émotion divines.

Lorsque la Glorieuse Mélodie descend du Saint Moi Christique pour s’exprimer à travers les quatre aspects des véhicules inférieurs, la Mélodie et la Couleur qui en résultent dépendent de l’Harmonie à l’intérieur de chacun de ces véhicules. La mélodie naturelle pré ordonnée ne trouve pas d’expression avant que les quatre véhicules ne soient parfaitement alignés.

Votre monde parvient maintenant à une certaine compréhension de son unité avec cette mer cascadante prismatique de couleurs et de sons exquis. Si vous voulez vous ouvrir à son déversement constant, vous trouverez une grande paix de l’esprit et du cœur, un grand équilibre et une réalisation plus intense de l’extase de simplement exister.

Être témoin de l’Expression de l’Essence de Vie de Cyclopea, c’est avoir le privilège de voir l’une des plus belles manifestations de la création, lorsque la Rivière de Vie de ce Grand Être descend depuis la Source de la Création, baignant littéralement tout l’Espace Cosmique dans des océans de mélodie, de couleur et d’harmonie, et ceci même dans l’état passif, ou au repos, qui est l’ordre naturel de sa simple existence. Puis, quand le Puissant Elohim choisit d’animer cette harmonie naturelle du Pouvoir de la Flamme de Son Cœur, cet immense océan de couleur et de son prismatique est alors consciemment dirigé à travers des millions de Courants de Vie Individualisés qui partent de Son Cœur et qui s’étalent comme des éventails à partir de Son Corps. Chacun porte en lui la note-clé et le principe fondamental de Sa propre Émanation Spirituelle dans laquelle sont tissées tellement d’interprétations originales et exquises du Chant Unique que tout l’Univers semble vivant de l’extase de cette Musique qui passe aussi bien dans les corps des Dieux Solaires que dans ceux des Anges, des Devas, ou dans la conscience et les corps intérieurs des êtres humains.

Quelle que soit l’activité de n’importe quel Être Individualisé dans l’espace interstellaire, il est toujours conscient de cette Ruée d’Énergie exquise qui passe à travers Lui quand Cyclopea est en Action Cosmique. Leur beauté, leur extase et leur perfection sont intensifiées par Son Effusion.

Quant vous vous apercevrez que Cyclopea ne fait qu’UN (quoi qu’Il soit le Un Majeur) avec ces Légions Innombrables d’Êtres Parfaits, Dieux Solaires, Devas, Anges, Chérubins et Séraphins qui représentent l’Effusion Musicale de la Divinité, que tous sont plus ou moins constamment engagés dans une Activité Créatrice, vous pourrez, d’une certaine façon, saisir l’Idée de la Perfection Exquise qui règne dans les Sphères Intérieures et comprendre comment la Gloire de toute Vie est instantanément augmentée par l’Expression du Cœur de chacun de ceux qui servent.

Bien que Cyclopea et les Légions Puissantes qui appartiennent au Rayon de la Musique soient des expressions plus concentrées de la Musique des Sphères, ce sont pourtant la Musique Exquise, les Sons, les Couleurs et les Senteurs Magnifiques de l’Effusion naturelle de la Grâce de Dieu qui passent par chaque Courant de Vie perfectionné. Le Royaume qu’on appelle l’Octave des Maîtres Élevés est un Royaume de Musique, de Parfum, de Beauté, de Paix et de Perfection. Et ce mot de Perfection est encore insuffisant pour le décrire vraiment.

Contemplez ce qui vient d’être dit, qui n’est qu’une simple description du Royaume auquel vous aspirez, et comprenez comment vous pouvez appeler et attirer à travers votre Fil de Vie des océans d’énergie harmonieuse. L’Univers tout entier en est complètement saturé. Quand votre Fil de Vie sera enfermé dans cette essence protectrice, vous atteindrez cet état de Paix et vous entrerez consciemment  dans cette Sphère Intérieure. Là, vous connaîtrez et ferez l’expérience du Royaume de l’Harmonie et du Bonheur pour vous-même.

JE SUIS connue comme la Déesse de la Musique. Ma Vie est dédiée à la présentation de la Beauté, de l’Harmonie, du Bonheur, des Parfums et de l’Accord qui sont tous des expressions naturelles de la VIE UNE. Quand vous passez à travers le Voile de Mon Nom, vous pouvez apercevoir Mon Identité qui  fera vos délices et qui vous surprendra…

 

el morya

UN Courant d’Énergie Harmonieux,
par le Maître Ascensionné El Morya.

 

La Musique des Sphères, exprimée par une série de véhicules complètement harmonisés, par les accords divins qui sont la radiation naturelle des Planètes du Système, et par l’Hôte Élevé de la Lumière, peut être appelée pour être libérée pour la Paix, la Guérison, et la Beauté.

La Musique est l’un des plus puissants conducteurs de Beauté. Quand la charmante Dame Vénus passe dans l’atmosphère, son esprit exquis aide les oiseaux à chanter plus mélodieusement et même les sons majestueux du Logoï Planétaire sont plus amples dans leur résonance vibrante.

La Musique, comme la Lumière, est un conducteur qui ne crée jamais de résistance ou de conflit dans aucune partie de l’énergie vitale. C’est un courant d’énergie harmonieux qui peut régulariser les apparences extérieures et changer la qualité de l’énergie aussi facilement que le Feu transmute tous les taux inférieurs de vibration et de substance dans la Quatrième Dimension sans argumentation ni bataille.

Comprenez, Chers Amis, que je fais référence à la musique classique et semi classique, glorieuse et harmonieuse, que les compositeurs érudits des siècles passés ont produite, et certainement pas au rythme brisé d’aucun âge quel qu’il soit. J’espère que votre conscience maintenant éclairée comprendra cela sans aucune question.

Quand vous avez élevé l’action vibratoire de vos véhicules par l’Emploi des Flammes de Purification et de Transmutation du Feu Violet, la note d’accord vibratoire de votre Courant de Vie émet ses beaux accords et elle est entendue par ceux qui ont le privilège de se tenir dans votre aura.

La Musique a joué un grand rôle dans mon incarnation en tant que Thomas Moore, et je remercie le Tout-puissant que mon Courant de Vie ait eu suffisamment d’obéissance pour entendre l’harmonie de mon Esprit. Je ne prétends pas avoir apporté quoi que ce soit d’une nature exceptionnelle dans le domaine musical, mais nous serons tous d’accord pour dire que certains accords doux de ce temps-là sont restés, pour profiter à tous ceux qui veulent bien les écouter.

Si vous continuez à demander la purification de vos propres véhicules et de toute l’humanité, vous serez récompensés de plusieurs façons. La belle radiation qui émanera de vous-même contribuera à apaiser et à transmuter les maux sans nombre dont la race est accablée actuellement.

Écoutez les sons harmonieux de vos machines à enregistrer. Jouez-les si vous êtes doués. Écoutez lorsque, occasionnellement, sur vos téléviseurs, vous entendez l’exécution glorieuse de la musique des grands compositeurs. Vraiment, Mes Très Chers, la Musique a du charme! La musique peut faire pour l’âme ce que aucune autre activité qui plaît aux sens ne peut accomplir. Lorsque les belles vibrations de l’orgue, joué par quelqu’un qui est l’incarnation de l’Amour, de la compassion et de  la connaissance, passent par les éthers, vague de sons glorieux après vague de sons glorieux, il n’y a pas une personne sur cette planète qui ne ressente l’aisance, la paix, et le repos donnés par cette effusion. Vous pourriez la comparer au volume toujours croissant des vagues qu’une fontaine jette dans le bassin qui l’entoure. Suivant le volume et l’intensité de l’émotion produite dans la musique, c’est le monde entier qui est envahi par ce son harmonieux.

Dans votre monde physique, les cadences discordantes de l’homme sont constamment déversées là où le son emprisonné ne peut quitter l’atmosphère de la Terre, et il doit de ce fait retourner bombarder les gens impuissants qui y vivent: le besoin d’un son harmonieux est grand!

Chaque homme, qui engendre et émet l’énergie de la vie à chaque instant, peut être une glorieuse fontaine par laquelle l’Hôte Céleste peut s’écouler dans des sons si fins que les sens physiques de l’homme ne peuvent même pas les discerner, et pourtant ils les absorbent avidement, en raison de la faim émotionnelle, des gens qui désirent ardemment l’aisance, la paix et le repos.

Si vous pouviez voir les corps de l’humanité comme ces formes nues et impuissantes qu’elles sont, exposées à chaque vibration qui passe, battues et rompues par celles qui sont catapultées dans et par ce monde en folie, vous verriez aussi ô combien elles ont besoin de centres de soins, qui leur donneraient la paix qu’elles réclament, un peu comme pour oindre d’huile parfumée leur chair meurtrie.

 

Quand je vais m’asseoir à mon orgue, j’ouvre d’abord en grand les fenêtres et les portes de verre et je reste assis, très tranquillement, pendant un moment. Le soleil entre à flots à travers le toit de verre de ma chambre dans la tour où l’orgue est situé. Il y a des oiseaux en quantité, pas en cage, mais libres de voler partout, des oiseaux exotiques et des oiseaux qu’on ne trouve que dans les atmosphères aussi raréfiées. Habituellement, les premières notes attirent les Devas de la Musique, et souvent le Chœur Céleste, mais aussi des groupes d’anges qui se rassemblent. Je pense profondément aux peuples de la Terre, et je plonge ensuite dans les mélodies que mon Cœur me chante. Je laisse la puissance de l’orgue partir en vagues de couleur exquise dans le monde des hommes. Souvent les Devas plongent dans cette mer de sons, et rassemblent toutes les teintes de l’arc en ciel dans leur forme immense. Ils s’en vont dans l’espace en vibrant avec leur pouvoir de libérer en longues pulsations ces formes de Lumière pour les besoins spéciaux de la Terre.

J’ai vu les Anges et les Chérubins se tenir face à l’orgue pour saisir chaque ruban de son qui en sortait, et danser comme autour de l’arbre de mai, en formant un beau manteau de couleur, différent de l’arbre toutefois, car celui-ci est vivant et vibre continuellement. Il s’enroule autour des formes des Anges jusqu’à ce qu’ils ne fassent plus qu’un dans ce son agréable. Ensuite, ils s’en vont portant le manteau pour faire au mieux ce que leur Maître juge bon de faire.

Quelquefois, le son s’envole sans que je puisse voir que des Êtres Supérieurs le dirige. Il est emporté par les vents je ne sais où. J’ai vu les corps des hommes de la Terre baignant dans ce son harmonieux. La paix qu’ils ont connue et ressentie alors, au cours de ce bref instant, me fait désirer qu’il puisse y avoir des milliers de ces musiciens pour Nous aider.

respiration

L’ART  de  la  RESPIRATION  RYTHMIQUE,
par le Saint Esprit Cosmique.

 

 

Leçon n°1.

 

S’il réalise que respirer veut dire vivre et que, en respirant convenablement, il peut corriger n’importe quelle condition dans son corps physique, le sage novice mettra en pratique l’instruction qui va être donnée aujourd’hui.

Ce corps physique est le Temple du Très Haut Dieu Vivant et, en apprenant à respirer de façon égale, en dirigeant la respiration, vous pouvez élever l’action vibratoire de ce corps. Ce faisant, vous animez chaque cellule, la débarrassant des effluves que vous avez laissées se former. La plus grand partie de l’humanité est devenu tellement lourde de ces effluves qu’elle a elle-même créée que les hommes se sentent fatigués la plupart du temps. Je désire que vous preniez conscience de l’importance d’une bonne respiration. Et je vous donnerai quelques exercices importants qui, nous le savons, améliorera les corps physiques, éthériques, mentaux et émotionnels de chacun de ceux qui prendront le temps de les pratiquer.

Ne vous découragez pas si vous ne pouvez pas contrôler votre respiration immédiatement. Continuez! La pratique rend parfait! Et le résultat de sa persévérance plaira à l’Etudiant quand il se rendra compte qu’il se sent plus léger dans son corps physique,  libre et sans entrave dans sa pensée. Il aura une vision joyeuse de la vie, il sera émotionnellement plus calme, plus serein pour affronter les situations qui se présentent quotidiennement dans la vie de tout le monde.

Ce n’est pas inutile de prévoir un temps spécial pour ces exercices qui doivent être faits au moins deux fois par jour.

 

  1. Avant de commencer tout exercice, il convient de vider l’air des poumons: faites le son « oo » avec la bouche et expirez à fond. Tenez-vous droit, pieds joints, les bras souples sur les côtés. Quand vous commencez à inspirer, tendez les bras, inhalez lentement en comptant jusqu’à cinq et en levant les bras lentement au-dessus de la tête. Quand vous inspirez, sortez le diaphragme.
  2. Tenez votre souffle en comptant jusqu’à 5 et voyez une Grande Lumière Blanche émanant de votre Présence JE SUIS.
  3. Expirez lentement, en comptant jusqu’à 5 et en abaissant les bras.
  4. Reposez-vous en comptant 5.

Répétez cette respiration 7 fois, puis relaxez-vous et dites la prière suivante avec sentiment: « Bien Aimée Présence, je Te remercie pour ma Vie, pour ce corps physique, le plus merveilleux instrument de tout l’Univers. Fais que chaque cellule, atome, glande, muscle, organe et fonction de mon corps accepte Ta Lumière Etincelante qui guérit, qui élève et qui remplit ce Temple du Dieu Vivant,  et maintiens l’Harmonie et l’Equilibre dans ce corps pur à jamais. »

 

 

 

Leçon n°2.

 

Presque tout le monde désire se sentir jeune. Pour être capable de se déplacer d’une manière rythmique et belle, pour marcher gracieusement, pour rayonner la joie et le bonheur intérieurs, il faut pratiquer les exercices respiratoires que nous vous donnons. Mon désir est que vous soyez des exemples resplendissants. Autrement, comment pourriez-vous aider les autres, si vous-mêmes n’êtes pas la Lumière qui luit dans les ténèbres.

Ce deuxième exercice est une prière pour la jeunesse. Essayez de vous voir en train de faire une chose que vous n’avez plus faite depuis des années, gravissant une colline au pas de course, plongeant dans l’océan, bondissant joyeusement. Rendez-vous compte à nouveau de la libre souplesse de votre jeunesse.

 

  1. Tenez-vous debout les bras le long du corps. Respirez lentement en comptant quatre. Soulevez les bras en avant, puis au-dessus de la tête en les poussant en arrière le plus loin possible, en penchant la tête en arrière de telle sorte que votre visage se tourne vers le ciel.
  2. Retenez la respiration et penchez-vous vers l’avant en pliant la taille jusqu’à toucher le sol avec le bout des doigts, puis redressez-vous en reprenant la position avec les bras au-dessus de la tête.
  3. Soufflez doucement en ramenant les bras dans leur position de départ.

Répétez l’exercice trois fois puis dites avec pénétration: « JE SUIS rempli de la Lumière qui revitalise toutes les parties de mon corps. JE SUIS rempli de ce sentiment de jeunesse, resplendissant, glorieux, vibrant. JE SUIS vivant de ce Pouvoir motivant d’action. JE SUIS jeune, jeune, jeune. JE SUIS la jeunesse éternelle.

 

 

 

 

Leçon n°3.

 

Nous devons beaucoup à notre Soleil physique et à ces Grands Etres Hélios et Vesta, le Dieu et la Déesse qui y résident. Le Soleil donne à tous la Lumière et la Substance donnant la Vie. Vous savez évidemment que le Soleil est là, mais vous devez également savoir que vous pouvez, par le pouvoir de votre attention, attirer dans votre être par l’amour et la gratitude, la radiation bénéfique qu’il est de Leur Plaisir d’accorder à tous ceux qui vivent, se meuvent et ont leur existence sur cette planète Terre.

Dans la respiration suivante, nous demandons que vous regardiez le Soleil si possible, sinon voyez-le avec votre vision intérieure.

 

Debout, les pieds joints, voyez les Rayons Or du Soleil arrivant jusqu’à vous, alors que vous inspirez lentement à fond en comptant jusqu’à quatre et en levant les bras latéralement pour qu’ils forment une croix avec le corps, les paumes tournées vers le Ciel. Inspirez ces Rayons dans votre Coeur, c’est à dire dirigez l’inspiration dans la région du Coeur.

Tenez votre souffle pendant quatre temps.

Puis expirez en comptant quatre, en abaissant les bras, et sentez le souffle comme une Lumière dorée qui sort par tous les pores de la peau.

Reposez-vous quatre temps.

 

Répétez l’exercice sept fois, puis dites: « JE SUIS la Lumière. JE SUIS la Lumière. JE SUIS la Lumière. J’inspire dans mon être la Bénédiction et l’Amour de Hélios et Vesta. J’absorbe cette Lumière dans toutes les cellules de mon corps. J’irradie cette Lumière. JE SUIS rempli de Lumière. JE SUIS reconnaissant, reconnaissant, reconnaissant envers la Lumière et J’aime la Lumière. »

 

 

Conclusion.

 

Pour conclure cette série d’exercices respiratoires, Nous vous demandons de vous souvenir que le rythme est important  dans toute manifestation qui doit durer. Lorsque vous respirez rythmiquement, votre progrès spirituel s’accélère de façon remarquable. En persévérant dans la pratique de ces exercices, vous attirerez la Lumière du Coeur de Dieu dans toutes les cellules et les atomes de votre corps, ce qui manifestera un merveilleux état de santé, de vigueur juvénile, des idées claires et la sagesse de l’Esprit Saint.

 

AY AM – JE SUIS la Respiration de l’Esprit Saint coulant au travers de mon être dans la Grande Respiration Cosmique qui unifie toute Perfection partout!

 

 

 

 

Respiration scientifique.

 

Visualisation: Contemplez la Présence Sacrée du Mahachohan. Sentez le Souffle Saint de Dieu  respiré dans tout l’Univers et soutenu comme l’atmosphère par l’inspiration et l’expiration rythmiques du Saint Esprit dans son Activité Cosmique. Accordez ensuite votre souffle vital individuel avec cette Respiration Cosmique de Pure Inspiration et inspirez ses énergies vitalisantes spirituelles dans vos poumons.

Sentez ce souffle ardent se répandre dans votre poitrine et remplir votre âme individuelle d’une vie nouvelle, d’aspiration, de courage et de bonne volonté positive pour accomplir  votre plan de vie dans cette incarnation.

Quand vous expirez, qualifiez le souffle que vous relâchez dans l’Univers de Pureté, de Bénédiction d’Amour, de Miséricorde et de Divinité au lieu des poisons que rejette votre système.

Et quand vous avez terminé votre contemplation individuelle, répétez-la pour chaque membre de la race humaine: comme tous les individus incarnés sur la Terre partagent son Souffle et doivent participer à l’état général de son atmosphère, intérieure et extérieure, ceci est une merveilleuse occasion de traiter la race toute entière par votre qualification consciente et individuelle de la couverture d’air universelle, par la réceptivité des nombreuses qualités divines qui surgiront dans votre esprit lorsque vous procèderez à cette visualisation fondamentale.

Pensez et ressentez les Déclarations suivantes, au moins trois fois par jour, tout en respirant aussi profondément que vous le pouvez:

JE SUIS en train d’inspirer la Substance Ardente du Saint Esprit, activée par Sa Flamme, et Elle nettoie maintenant mes corps physique, mental et émotionnel en leur donnant Son Energie.

JE SUIS en train d’inspirer la Substance Electronique de Paix Eternelle, de Force et de Santé inépuisables et d’Abondance illimitée, Qui Se manifestent maintenant dans mon être et dans mon monde.

JE SUIS en train d’expirer la Paix, la Force, la Santé et l’Abondance pour toute l’humanité et pour tout le Royaume de la Nature.

 

 

wesak

LE FESTIVAL DE WESAK.

 

Quand le Seigneur Bouddha eut terminé sa mission terrestre, ses disciples connaissant bien la Loi, sa propre conscience étant fermement établie comme centre de radiation et comme foyer de Lumière dans l’atmosphère de la Terre, alors il se libéra de la roue de vie et de mort et entra dans le rang des Triomphateurs qui ne goûteront jamais plus à la mort, « qui ont quitté la classe terrestre pour ne plus revenir », sauf dans la Liberté de leur État Divin…

Mais, là encore l’AMOUR, dans son désir ardent de servir en continuant à bénir et à donner de Lui-même, trouva un moyen par lequel le Seigneur Bouddha pourrait étendre ses bénédictions particulières sur les personnes de la Terre, une fois par an, au cours du mois anniversaire de sa naissance, de son arrivée au Bouddhisme, et de son abandon de son corps physique.

Le déversement de la force vitale de Bouddha a lieu le jour de la pleine lune, au mois de mai. On l’appelle le Festival Wesak.

 

La conscience et la lumière sont constamment réduites dans les relations avec le monde extérieur aujourd’hui. Le Maître, qui est instruit d’une éducation plus élevée, transmet sa connaissance dans des formes que ses jeunes élèves peuvent comprendre, de la même manière que les transformateurs qui sont fournis par les sociétés électriques réduisent le voltage des courants électriques. Notre propre Soleil physique absorbe et voile la Lumière du Premier Soleil derrière le Système, afin que notre Univers puisse baigner dans la Gloire de Sa Lumière sans être détruit par Ses Vibrations Puissantes. Les mystiques ont toujours interprété et transformé les paroles de Dieu pour les hommes moins capables de les appréhender. Et, ainsi, le Grand Bouddha, dans son nouvel État, a accès aux Royaumes de la Conscience et de la Vibration bien au-delà de ce que même la conscience la plus illuminée d’un être limité peut espérer atteindre ou imaginer.

Par ce même service de transformation, Il attire ces subtils courants et bénédictions en Lui-même et, ensuite, lors de la Visite en mai, il descend dans l’atmosphère inférieure de la Terre et émet ses Effusions pour envelopper la Terre, ses habitants et tout le Royaume de la Nature.

Pendant plusieurs semaines avant la pleine lune du mois de mai, les pèlerins gravissent les sentiers montant vers les plateaux sur les pentes du versant Nord de l’Himalaya où cette cérémonie ésotérique a lieu. Il n’est pas nécessaire d’être présent dans son corps physique pour partager la Grande Bénédiction qui est destinée à tous les hommes, mais ceux qui ont le privilège de connaître le Festival peuvent préparer leur conscience de façon à la diriger vers l’Assemblée pour que l’impact spirituel puissant puisse entrer dans leur âme et faire d’eux des centres localisés de la Force de Bouddha dans leur propre environnement et nation, où qu’ils soient.

Les tentes des nomades et des pèlerins couvrent la plaine. Environ une heure avant la pleine lune, les Maîtres de la Sagesse commencent à arriver et se mêlent à l’Assemblée du peuple, pour finalement prendre place devant l’autel qui a été superbement décoré des fleurs du voisinage, le lotus, le lis, le crocus des montagnes.

Quand le Seigneur Maitreya, le successeur désigné du Bouddha apparaît, tout le monde sait que le moment suprême de l’Invocation est arrivé.  Le Seigneur Maitreya prononce la prière invocatoire et, soudain, la Grande Silhouette du Seigneur de Lumière remplit le ciel. Son aura, comme un arc en ciel universel illuminé de toutes les couleurs, fait de la nuit une aurore resplendissante… Tous les Maîtres et tous les pèlerins se prosternent devant Lui  et la Douce Onction d’En Haut descend jusqu’au plus humble des cœurs. Ah, Doux Frère, Seigneur d’Amour, Qui ne peut pas nous oublier, bienvenue! Oui, Bienvenue à Toi et à Ta Bénédiction.

 

Quand le Seigneur Gautama termina Sa Mission sur la Terre, Il reçut de la Loi Cosmique la permission de revenir une fois par an pour bénir les gens de la Terre. Cette Visite annuelle s’appelle le Festival Wesak. Elle a lieu le soir de la pleine lune dans le mois mystique de mai, chaque année.

Quand ce Festival se tient en Inde, les pèlerins de la Terre ne connaissent pas l’endroit précis où il aura lieu, mais ils sont guidés par la Lumière dans leur Cœur pour parvenir dans le Rayon de la Lumière de Bouddha. Pourtant, dernièrement, on a accordé une dispense aux novices qui, connaissant cette effusion de Lumière, ont maintenant la permission d’y assister dans leurs vêtements éthériques, en demandant que leur Parrain du mois les emmène à ce Rituel Sacré pour recevoir Sa Glorieuse Bénédiction.

En 1966, le Bien Aimé Gautama apparut dans l’atmosphère, au Festival, dans Son Corps Glorieux de Maître Élevé. Immédiatement au dessous de Lui, le Seigneur Divino, le Bouddha actuel, reçut le Pouvoir et l’Amour que le Bien Aimé Gautama donnait autrefois aux pèlerins. Et depuis ce soir-là, c’est le privilège du Seigneur Divino d’apparaître dans Sa Présence Lumineuse, dans la Vallée de Wesak, pour reprendre les Activités de ce Festival annuel.

La radiation se déverse pendant 24 heures après la Fête. Sage est l’Étudiant qui, grâce à la traction de l’Amour Pur du Cœur, éveillé ou endormi, se met au diapason de cette Sainte Cérémonie. Comme pour les pèlerins de l’Inde, la Lumière dans chaque Cœur est l’Aimant qui leur fait connaître cette Cérémonie lorsqu’elle est à son zénith.

 

l’éducation

L’ÉDUCATION.

 

Le temps est venu où nous devons concevoir un mode d’éducation qui convienne à cette Ère. La première obligation à laquelle l’éducateur doit faire face est de réaliser que l’enfant est un être spirituel, avec des pouvoirs latents et des attributs divins qui attendent pour se déployer: il vient à la vie avec sa propre mission à accomplir.

Comme les tendres pousses d’une jeune plante traversent des obstacles apparemment invisibles pour elles, écartant les objets encombrants, ainsi le potentiel divin du jeune enfant tente de s’extérioriser dans une manifestation concrète. Jusqu’à maintenant, l’enfant qui arrivait se trouvait face à une ordonnance plus ou moins bien prescrite, et à laquelle on s’attendait à ce qu’il se conforme, à la maison, à l’école et dans la société en général. Seuls, les plus solides ont pu traverser la croûte de l’ego parental, de l’ignorance des maîtres et des coutumes sociales établies, et ont pu amener à la floraison ce qui était contenu dans la semence. Mais combien de poètes, d’artistes, de philosophes et de savants ont vu leurs grandes capacités naturelles atrophiées par les gardiens du système, à tel point que la providence elle-même a dû s’en mêler parfois, préférant faire du sujet un semblant de vagabond plutôt que de voir le monde perdre ce que le génie était spécialement venu apporter.

 

La conscience de la Nouvelle Ère sera plus évoluée, plus sensible aux élans intérieurs, et plus convaincue du service individualisé de la Vie. Aussi l’éducation est-elle en face d’ une opportunité sans précédent et il convient qu’elle se prépare pour ces responsabilités. Pour cela, elle n’a pas d’autre solution que de « revenir à la Maison du Père »! En attendant, comme l’humanité traverse la difficile période de la transition, il lui convient d’utiliser le plus sagement possible le bâton du bon sens pour se guider à travers l’abîme qui la sépare de l’avenir.

 

La raison pour laquelle les Conceptions ont jusqu’à présent échoué est que l’effort était fait pour assumer le neuf avant qu’il n’ait été démontré scientifiquement sûr et avant de combler le vide qui le séparait de ce qui avait été valable dans la pratique dans le passé: la nouveauté doit naturellement évoluer à partir de l’ancien, et on ne peut pas l’imposer prématurément avec succès.

 

Pour être à la hauteur de leur tâche, les Maîtres de la Nouvelle Ère seront des personnes nées du Rayon de la Sagesse, ayant un désir d’aimer profond, sincère et cependant impersonnel – c’est à dire d’accord pour exposer la Vérité sans détour, et pour extirper les fausses conceptions qui camouflent la Réalité. Cela ne se résout pas en recherchant les fautes personnelles, ce qui est une approche négative qui tend à développer la méfiance, le découragement et l’antagonisme, mais en stimulant l’intérêt pour une pensée juste, pour l’éveil spirituel et pour le pouvoir de discrimination qui de lui-même, de l’intérieur, incitera à une réponse constructive.

L’unité des principes fondamentaux de l’éducation pénètrera toute l’humanité et les valeurs éducatives auront une portée internationale. Tout le sujet doit être revu dans cette perspective.

L’étudiant, pour apprendre, ne s’appuiera plus autant sur les bibliothèques extérieures. Il recherchera plutôt en lui-même dans l’encyclopédie de la sagesse qui se tient depuis trop longtemps dans son âme sans qu’il y touche. Dès son plus jeune âge, il vivra le plus possible au sein de la Nature, se baignant dans les rayons impersonnels du Soleil, se faisant le compagnon des fleurs et des oiseaux. Il observera la Force de Vie qui s’exprime à travers eux, et ainsi jusqu’à ce que son monde extérieur ait pris une forme individuelle selon l’expression de son modèle intérieur.

A l’approche de la maturité, il commencera à se rendre compte de la Force de Vie créative et naturelle se développant en lui, il la reconnaîtra vraiment pour ce qu’elle est: la Vie Divine surgissant pour Se manifester. Il apprendra à La regarder de façon impersonnelle et scientifique et La considèrera avec respect, et avec crainte certainement jusqu’à ce qu’il voit qu’Elle répond à son contrôle.

Guidé par des idéaux élevés et des pensées fières, il cheminera sur des voies constructives, échappant ainsi au magma des désirs extérieurs, à l’esclavage des passions, à la lourdeur de la terre, à l’émoussement des sens les plus fins. Il deviendra un génie créatif, un dieu dans son plein droit épanoui, dirigeant par son cœur une compassion de plus en plus profonde sur l’humanité, et par sa voix le pouvoir du commandement. Par ses yeux il contemplera la perfection non illusoire, et par son cerveau individuel, il magnétisera, à partir du cerveau universel, des idées divines non encore manifestées pour le plus grand bénéfice de l’humanité toute entière.

Finalement, dans la chair, il pourra devenir un canal par lequel un autre véhicule physique sera créé pour qu’un autre habitant de la Vie l’habite.

 

Pourrait-il y avoir plus noble tâche pour les Maîtres d’École de l’avenir que d’éduquer, d’amener vers une manifestation concrète le Potentiel Divin existant dans notre jeunesse?

 

code de conduite

Code de conduite
pour le disciple du Saint Esprit.

 

1
Sois toujours conscient
que tu aspires à l’expression de dieu la plus entière,
et voue tout ton être et ton service à cette fin,
ainsi que l’exprime si bien le premier commandement.

 2
Apprends à rester neutre,
ne fais aucun mal à aucune partie de la vie,
ni par tes paroles, ni par tes pensées, ni par tes sentiments,
ni par tes actes.

3
N’agite pas la mer des sentiments chez autrui,
par distraction ou délibérément.
La tempête que tu déchaînerais dans son esprit
reviendrait tôt ou tard
sur les rives de ton courant de vie.
Amène plutôt la sérénité dans sa vie et sois,
comme le psalmiste,
une huile qui vogue à la surface des eaux troublées.

 4
Détache-toi de tes illusions personnelles.
Ne laisse jamais l’autosatisfaction
révéler que tu te préfères à l’harmonie de l’univers.
Si tu as raison, tu n’as pas besoin de le proclamer
et si tu as tort, appelle la loi du pardon.
En te penchant sur ton ego,
tu verras que les vagues de l’indignation s’élèvent
entre les ombres les plus subtiles sur le chemin de la rectitude:
c’est ce qu’on appelle la droiture!

5
Chemine doucement par l’univers
– sachant que le corps est un temple pour le saint esprit
qui amène la paix et l’illumination partout.
Entretiens ce temple de façon respectueuse et propre,
comme cela convient pour une demeure de l’esprit de vérité.
Respecte et honore avec dignité les autres temples et souviens-toi
que, souvent, dans un intérieur âpre et rude,
il brûle une plus grande lumière.

 6
En présence de la nature, absorbe les beautés
et les dons de son royaume avec une aimable gratitude.
Ne la profane pas par des pensées ou des émotions viles,
ou par des actes qui souilleraient sa beauté virginale.

7
Ne formule pas et n’émets pas d’opinions
à moins qu’on ne te le demande,
et ne le fais qu’après avoir consulté l’avis de ta présence intérieure.

8
Reste paisiblement silencieux
ou parle lorsque dieu choisit de dire quelque chose
par ton intermédiaire.

9
Fais de l’observance des lois divines le rituel de ta vie,
de façon discrète
afin que personne ne sache que tu aspires à la sainteté,
et ainsi la force de la volonté extérieure
ne sera pas dressée contre toi
et ton service ne sera pas teinté d’orgueil.

10
Que la gratitude chante dans ton cœur,
car le très haut t’a donné à garder l’esprit de vie
qui, par ton intermédiaire, ira étendre les frontières de son royaume.

 11
Reste toujours vigilant,
pour n’utiliser que les facultés
et les dons que le père de toute vie t’a donnés
pour étendre les frontières de son royaume.

12
Ne demande rien pour toi-même, ni pouvoirs, ni honneurs,
pas plus que tu ne réclamerais l’air que tu respires, ou le soleil,
mais utilise-les en sachant que dieu possède tout.

13
Sois doux en paroles et en action,
mais avec la gravité qui accompagne toujours
la présence du dieu vivant
qui réside dans le temple.

 14
Place constamment toutes les facultés de ton être
et toutes tes pensées intérieures de ta nature
aux pieds du dieu tout puissant,
et encore plus spécialement quand tu essaies
de manifester la perfection au travers de quelqu’un en détresse.

15
Que tes mots d’ordre soient
amabilité – humilité – service aimant,
mais ne permets pas qu’on prenne cette humilité
pour de la léthargie.
Le service du seigneur est comme le soleil dans les cieux:
éternellement vigilant,
et il distribue constamment les dons dont il a la garde spéciale.

 

Le Maha Chohan.