code de conduite

Code de conduite
pour le disciple du Saint Esprit.

 

1
Sois toujours conscient
que tu aspires à l’expression de dieu la plus entière,
et voue tout ton être et ton service à cette fin,
ainsi que l’exprime si bien le premier commandement.

 2
Apprends à rester neutre,
ne fais aucun mal à aucune partie de la vie,
ni par tes paroles, ni par tes pensées, ni par tes sentiments,
ni par tes actes.

3
N’agite pas la mer des sentiments chez autrui,
par distraction ou délibérément.
La tempête que tu déchaînerais dans son esprit
reviendrait tôt ou tard
sur les rives de ton courant de vie.
Amène plutôt la sérénité dans sa vie et sois,
comme le psalmiste,
une huile qui vogue à la surface des eaux troublées.

 4
Détache-toi de tes illusions personnelles.
Ne laisse jamais l’autosatisfaction
révéler que tu te préfères à l’harmonie de l’univers.
Si tu as raison, tu n’as pas besoin de le proclamer
et si tu as tort, appelle la loi du pardon.
En te penchant sur ton ego,
tu verras que les vagues de l’indignation s’élèvent
entre les ombres les plus subtiles sur le chemin de la rectitude:
c’est ce qu’on appelle la droiture!

5
Chemine doucement par l’univers
– sachant que le corps est un temple pour le saint esprit
qui amène la paix et l’illumination partout.
Entretiens ce temple de façon respectueuse et propre,
comme cela convient pour une demeure de l’esprit de vérité.
Respecte et honore avec dignité les autres temples et souviens-toi
que, souvent, dans un intérieur âpre et rude,
il brûle une plus grande lumière.

 6
En présence de la nature, absorbe les beautés
et les dons de son royaume avec une aimable gratitude.
Ne la profane pas par des pensées ou des émotions viles,
ou par des actes qui souilleraient sa beauté virginale.

7
Ne formule pas et n’émets pas d’opinions
à moins qu’on ne te le demande,
et ne le fais qu’après avoir consulté l’avis de ta présence intérieure.

8
Reste paisiblement silencieux
ou parle lorsque dieu choisit de dire quelque chose
par ton intermédiaire.

9
Fais de l’observance des lois divines le rituel de ta vie,
de façon discrète
afin que personne ne sache que tu aspires à la sainteté,
et ainsi la force de la volonté extérieure
ne sera pas dressée contre toi
et ton service ne sera pas teinté d’orgueil.

10
Que la gratitude chante dans ton cœur,
car le très haut t’a donné à garder l’esprit de vie
qui, par ton intermédiaire, ira étendre les frontières de son royaume.

 11
Reste toujours vigilant,
pour n’utiliser que les facultés
et les dons que le père de toute vie t’a donnés
pour étendre les frontières de son royaume.

12
Ne demande rien pour toi-même, ni pouvoirs, ni honneurs,
pas plus que tu ne réclamerais l’air que tu respires, ou le soleil,
mais utilise-les en sachant que dieu possède tout.

13
Sois doux en paroles et en action,
mais avec la gravité qui accompagne toujours
la présence du dieu vivant
qui réside dans le temple.

 14
Place constamment toutes les facultés de ton être
et toutes tes pensées intérieures de ta nature
aux pieds du dieu tout puissant,
et encore plus spécialement quand tu essaies
de manifester la perfection au travers de quelqu’un en détresse.

15
Que tes mots d’ordre soient
amabilité – humilité – service aimant,
mais ne permets pas qu’on prenne cette humilité
pour de la léthargie.
Le service du seigneur est comme le soleil dans les cieux:
éternellement vigilant,
et il distribue constamment les dons dont il a la garde spéciale.

 

Le Maha Chohan.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *