la terre, les gnomes

Les Êtres de l’Élément TERRE: les GNOMES, par la Bien Aimée Virgo.

          Je Suis Virgo, l’Esprit de la Terre, que beaucoup appellent affectueusement « Mère Terre ». Il y a bien longtemps, mon Bien Aimé Pelleur, la Flamme Jumelle de mon Courant de Vie, et Moi-même, répondîmes à l’appel des Puissants Hélios et Vesta pour aider volontairement les Sept Puissants Elohim dans leur devoir joyeux de créer une planète habitable pour une humanité qui arriverait en son temps sous forme de Courants de Vie Individualisés depuis les Flammes du Cœur de Hélios et Vesta Eux-mêmes.

         D’autres, à nos côtés, eurent l’occasion de montrer les capacités particulières dont ils étaient doués pour créer et soutenir une substance pour cette Planète, dont les vibrations auraient un tel taux qu’elles la rendraient suffisamment solide pour qu’elle puisse former une plate forme où les terriens pourraient marcher en toute joie et sécurité. Finalement ce fut nous qui fûmes choisis pour cet honneur insigne, et on nous donna l’occasion de rendre ce service. On nous demanda de manifester le pouvoir de maintenir la force centripète qui maintiendrait la surface terrestre à son emplacement approprié, calé par l’Élément Eau. On nous demanda aussi de créer la juste quantité de « force de gravité » qui ne gênerait personne, mais qui maintiendrait pourtant les corps sans qu’ils s’envolent dans l’espace.

         Pelleur offrit alors la totalité de sa masse de force centripète pour créer la Loi de Gravité pour la Terre, et la traction magnétique qui maintiendrait les surfaces émergées à leur place prédestinée. Au cours des âges, il a fallu ajuster de temps en temps, en fonction du taux vibratoire des corps des gens, de leur poids, ainsi que du poids de la substance qu’ils avaient tirée pour soutenir et étendre leurs civilisations. Mon cadeau à cette création fut d’offrir de mouler la substance lumière intelligente et universelle pour la conception de cette Planète selon les plans qui avaient été établis par Hélios et Vesta. Ce plan parfait était gardé dans le sein de l’Observateur Silencieux. Il fut nécessaire que je détermine exactement la densité de la substance, nécessaire pour permettre à la Radiation Divine, ancrée par le Bien Aimé Pelleur au Centre de la Terre, d’aller du Centre de la Planète jusqu’à sa surface afin de bénir l’Humanité et le Royaume de la Nature qui y vivraient.

         J’ai travaillé en parfaite harmonie avec le premier Maha Chohan qui a servi sur cette Terre, avec les Êtres de chacune des Quatre Saisons, avec les Grands Esprits de la Nature qui habitent les montagnes, les vallées fertiles, les arbres, les buissons et les fleurs, ainsi qu’avec les Gnomes, les Fées, les Elfes, et les plus petits Esprits qui s’activent aussi bien dans le corps de la Terre qu’à sa surface.

         Lorsque les premiers habitants de la Terre, qu’on a appelé les Saints Innocents, s’incarnèrent ici, Elle était parée des fleurs les plus odorantes, Amaryllis, l’Esprit du Printemps, s’étant préparée pendant plus de neuf cents ans à mettre au point la plus grande beauté possible pour ces Courants de Vie.

         Au commencement, dans le Premier Âge d’Or, la substance de la Terre était cristalline, pure iridescence, et de la surface, on pouvait voir la radiation rougeoyante du Centre de la Terre se déverser en et autour de la Terre et dans ses évolutions. C’est dans ce Centre Rougeoyant que mon Bien Aimé Pelleur dirigea son Rayon Magnétique, au point où se rencontrent les Rayons Masculin et Féminin, le Rayon Masculin Or pénétrant la Terre par un point du Tibet, et le Rayon Féminin Rose par un point de l’Amérique du Sud, près du Lac Titicaca. Ce Centre de la Terre, de Lumière Rose et Dorée, créa un tourbillon et une Elévation de l’Amour Divin qui surgit au travers d’Elle et de son atmosphère, permettant aux corps des gens d’absorber la substance irradiée, de vivre, de se mouvoir, d’avoir tout leur être dans cette Atmosphère Divine de Pureté et de Paix. Ceci aida les gens à accomplir rapidement leur propre Plan Divin.

         Quand vous regardez à travers une eau claire, vous pouvez observer la vie sous marine. De la même façon, tout membre de la race humaine incarnée pouvait regarder dans les profondeurs sous la surface de la Terre et voir les Salamandres s’activer dans les Rayons Rose et Doré de son Centre. Ces Êtres portaient les forces vivifiantes du Feu Sacré vers tout le Royaume de la Nature, et vers les Courants de Vie résidant à la surface. Et de la même façon, les incarnés pouvaient observer les petits Gnomes affairés, et les autres Esprits de la Nature qui, à cet époque, étaient tous parfaitement proportionnés, et symétriques, servant à nourrir, à développer et à pousser vers le surface la Vie des plantes conçues par les Constructeurs de Forme et les Directeurs du Royaume de la Nature.

         Il existait alors une Harmonie et un Rythme Parfaits dans les changements de saison, car chacun des Grands Êtres qui dirigeaient les Saisons, avec son Complément Divin, donnaient des variations dans les couleurs, les dessins, et dans les types de récoltes qui servaient à nourrir et entretenir les corps des gens.

         Ensuite, comme nous vous l’avons souvent répété, on eut besoin qu’une Planète de notre Système s’offre à être l’Hôte pour quelques âmes d’autres planètes. Ces âmes n’avaient pas choisi de progresser sur le sentier de la Vie aussi rapidement que le reste des Courants de Vie évoluant avec elles. Par le Commandement de la Loi Cosmique, ces planètes devaient avancer vers une plus grande perfection, avec des vibrations beaucoup plus rapides. Mais ces âmes récalcitrantes, vibrant plus lentement, ne pouvaient pas suivre. Lorsque l’appel fut lancé pour qu’une planète offre volontairement à ces âmes une occasion de s’incarner, Ceux qui étaient chargés de la Terre et de ses Évolutions en ce temps-là y répondirent et l’offrirent pour accueillir ces retardataires. Ces Courants de Vie arrivèrent ainsi à l’incarnation ici, amenant évidemment avec eux, dans leur conscience, les ombres formées par leur rébellion et leur refus d’avancer plus vite dans une lumière plus grande. Les vibrations plus lentes de ces ombres furent contagieuses pour les gens de la Terre. Tellement contagieuses que, à la longue, elles provoquèrent un abaissement du taux vibratoire des corps humains et de la planète elle-même. Et bien sûr, au fur et à mesure que le taux vibratoire des corps physiques s’abaissait, ceux-ci devenaient de moins en moins lumineux et de plus en plus lourds.  C’est le rejet de leurs impuretés qui commença à créer ce que l’on appelle aujourd’hui le sol. La substance de la Terre, qui vibrait à l’origine si rapidement, ne pouvait plus soutenir ces corps par le réconfort et la miséricorde. C’est à ce moment-là que la Grande Loi Cosmique nous demanda d’abaisser les vibrations de la substance terrestre d’une façon telle qu’elle puisse soutenir le poids des hommes et leurs civilisations d’alors, pendant leur déclin dans ce qu’on a convenu d’appeler la matière.  Le Bien Aimé Pelleur eut aussi à abaisser les vibrations de la force de gravité sur la Terre et à créer une force centripète dans celle-ci qui correspondrait au type plus dense de création que l’humanité avait suscité autour d’elle sur la surface du Globe.

         Comme cela s’était produit dans les autres trois Royaumes, Salamandres, Ondines et Sylphes, parmi les Gnomes et les autres Esprits de la Nature, des révoltes et des ressentiments commencèrent à apparaître envers les membres égoïstes, indifférents et étourdis de la race humaine qui utilisaient le corps de la Terre, les richesses des chaînes montagneuses, les moissons des travailleurs du Royaume naturel, comme si cela leur était dû. Pour toutes ces bénédictions, les gens rendaient peu ou pas de gratitude à la Vie, voire rien du tout, si ce n’est les déchets et les rejets impurs, en échange de cet héritage de moissons, de pierres précieuses, de métaux, donné librement, et même pour le sol où les hommes marchaient, construisaient des temples, des maisons, ou d’autres lieux de plaisir et de vanité.

         Comme tous les autres Élémentaires, les Gnomes sont imitatifs à l’extrême. En raison de leur Vœu d’Obéissance à l’Homme, ils reproduisent ce qu’ils voient, le bien comme le mal. Bien des Gnomes, éthériques et délicats à l’origine, devinrent déformés, en imitation de ce qu’ils voyaient: l’humanité créant, par l’utilisation de service de l’énergie vitale de façon défectueuse, par l’usage du verbe dans des paroles, des pensées, des actions et des sentiments destructifs. Ces Gnomes devinrent de plus en plus malicieux, aimant jouer des tours à leurs tortionnaires humains. Tout comme les « Leprechauns » irlandais, ils connaissaient bien les endroits où gisaient des dépôts d’or à la surface de la Terre, et ils promettaient à ceux qu’ils pouvaient contacter qu’ils deviendraient riches s’ils acceptaient de faire leur volonté. Évidemment, il n’était pas dans les intentions de ces « Leprechauns » de révéler aux hommes les endroits où se trouvaient ces richesses. Mais ils connaissaient leur amour pour l’or et les richesses, et ces êtres élémentaires jouaient avec ces désirs matériels. Pelleur et Moi-même aimerions tellement voir les Gnomes et les Esprits de la Nature se libérer maintenant de cette déformation, se débarrasser de leur malice, et de leur habitude de jouer des tours par leurs pensées et leurs sentiments.

         Pire encore, certains parmi les Grands Esprits des Montagnes, eux aussi saisis par les sentiments de révolte, crachent du feu, des fumées et de la lave fondue, provoquant ainsi de temps en temps des catastrophes, et la destruction et la mort des habitants de la Terre. Toute action volcanique passée et présente est due à cette antipathie entre les êtres de l’Élément Terre et les gens qu’ils étaient venus servir si amoureusement à l’origine.

         Souvenez-vous, mes Bien Aimés, que la Terre a beaucoup souffert au cours de nombreux siècles des activités destructives de l’humanité. Les corps des morts ont été enfouis dans le sol pendant des siècles, où ils sont encore en décomposition. Les Gnomes ont eu la tâche répugnante de terminer la dissolution de ces véhicules imparfaits et pollués, qui avaient atteint cet état d’imperfection par la discorde des personnalités habitant autrefois ces corps dont le Saint Moi Christique et l’Élémentaire Corporel ne pouvaient faire usage dans aucun but constructif quel qu’il soit. Miséricordieusement, incarnation après incarnation, la Loi Cosmique rappela ces Courants de Vie hors de leurs coquilles d’imperfection physique. Et l’humanité, régulièrement, rendait, sans égard, à la Terre, ces corps que Dieu lui-même ne jugeait plus digne de vivre dans le Foyer de Sa propre Vie, la Triple Flamme Intégrée et Immortelle de la Vie Éternelle.

         Par l’embaumement, utilisé si efficacement par les Égyptiens et les Atlantes il y a bien longtemps,  la tâche de démantèlement de ces corps malades était rendue encore plus difficile pour les Gnomes qui, pendant ces siècles, eurent à supporter la présence de ces coquilles en décomposition, mises au rebut dans leur propre élément et leur propre habitat. Merci à Dieu que quelques races aient pu utiliser les bûchers funéraires et que, dans cet Hémisphère Ouest, l’incinération soit de nouveau reconnue et acceptée comme un moyen adéquat pour éliminer la coquille terrestre usée. 

 

         Faisons une pause ici pour demander la Loi du Pardon pour tout le mauvais usage que l’Humanité a fait des dons de la Terre, pour toutes les tortures infligées, consciemment ou inconsciemment, aux Gnomes et aux Esprits de la Nature par toute l’Humanité, par vous-mêmes, et par d’autres Courants de Vie incarnés, par tous ceux qui ont été, et qui sont et qui seront incarnés ici à l’avenir. Demandons à la Loi du Pardon de prendre aussi en considération tous les désastres, les dégâts, les malheurs provoqués par la révolte, la haine et le ressentiment des Êtres de l’Élément Terre vis à vis de l’Humanité.

         (Ces Décrets furent donnés ici.)

         …

Merci infiniment.

          Comme les autres Bien Aimés Directeurs des Forces de la Nature vous l’ont dit, nous vous parlons actuellement très clairement.

         Beaucoup d’Étudiants pourtant très sérieux ne désirent pas considérer ces causes de détresse, préférant penser que tout pourra éventuellement s’arranger. Mais que nous sommes petits, vous qui désirez nous aider, et nous, pour recréer une Harmonie et une affinité entre les différents Êtres des Eléments, les Anges, et l’Humanité, à moins que quelques uns ne comprennent et ne s’efforcent consciemment de supprimer les causes destructives derrière les effets qui affligent tellement les peuples de la Terre. Comprenez que ce n’est que lorsque les causes seront supprimées que les effets cesseront! C’est l’évidence même!

          La substance de la Terre a été utilisée, comme tous les autres éléments, pour différents types de tortures, tels que enterrer des gens vivants, ou des animaux, etc. Il y a très peu de gens sur Terre qui, de temps à autre au cours des siècles, n’ont pas participé d’une façon ou d’une autre à ces tâches malsaines. La « peur d’être enterré vivant » est très réelle chez certains peuples de la Terre. Pourquoi? Eh bien! C’est parce qu’ils ont été enterrés eux-mêmes, par des gens de leur famille, frères ou sœurs, par des éruptions de la Nature, ou bien parce qu’ils ont participé à ces pratiques, très souvent au nom de la religion. Ces vieux souvenirs vivent dans les corps éthériques de l’individu qui a pris part à ces actions.

         Appelons aujourd’hui la Loi du Pardon pour toute transgression de la Loi d’Amour commise par vous, par toute l’humanité incarnée, par tous ceux qui viendront dans l’avenir, et par tous les membres errants du Royaume de la Nature.  Appelons, au Nom de la Bien Aimée Présence JE SUIS, la Toute Puissante Astréa pour qu’elle referme son Cercle Cosmique et passe son Épée de Flamme Bleue autour et au travers des causes et des noyaux de ces craintes. Qu’en les enlevant, elle les remplace par un sentiment de gratitude aimante pour les Êtres de la Nature, les Forces des Éléments, et par un sentiment de confiance aimante et de coopération entre l’humanité et le Royaume Élémentaire.

         Demandons maintenant que soit dissous, et enlevé de tout ce qui appartient à cette évolution, le désir et la capacité d’utiliser la Terre, ses richesses et ses gisements montagneux, etc., dans des buts destructifs.

         Au cours de cette classe, vos corps physiques sont en train d’être purifiés d’une grande quantité de substance impure. S’il vous plaît: Laissez aller! Sentez! Acceptez! Sachez! Ceci est la Réalité de Notre Présence, et de Nos Tentatives pour vous aider, ainsi que les évolutions planétaires toutes entières, en vous redonnant toute la perfection que vous connaissiez et exprimiez jadis, ici exactement, sur cette Planète bénie.

         De très nombreux Salamandres, Ondines et Sylphes se sont attachés à certains Courants de Vie qui les avaient invoqués par des rites mystiques et par la magie noire. De même de nombreux Gnomes et Esprits de la Nature se sont attachés à des Courants de Vie. Comme les génies invoqués par Aladin et sa Lampe mystérieuse, ils ont servi leurs maîtres pendant un certain temps pour ensuite devenir eux-mêmes maîtres de ces Courants de Vie qu’ils avaient autrefois servis. Aujourd’hui, je vous demande d’appeler la Liberté pour ces Gnomes et Esprits de la Nature, afin qu’ils soient libérés de l’influence destructive de l’humanité. Demandez aussi que tous ces Gnomes, et ceux qui travaillent avec la Terre soient libérés du soutien de ces associations et activités destructives.

         Si vous pouviez voir combien de Salamandres, d’Ondines, de Sylphes et de Gnomes ont été libérés jusqu’à présent par vos demandes, uniquement dans cette classe, vos cœurs se réjouiraient. La Libération des Êtres des Éléments vous aidera personnellement, et aidera merveilleusement aussi les âmes qui doivent s’incarner ici à l’avenir et qui ont eu, dans le passé, ces attachements, ces puissances et ces inclinations.

         Vos corps physiques sont destinés à illustrer la Gloire de votre propre Présence JE SUIS Individualisée. Je Suis là pour vous aider à retrouver cette Perfection.

 

         En terminant, puis-je vous demander d’envoyer votre Amour le plus profond au Bien Aimé Pelleur qui réside dans le Cœur de la Terre. Vous Lui rendrez service, ainsi qu’à Son Peuple, au travers des Âges. Dans ces Planètes où la Force Centripète de Grands Êtres comme Pelleur a été enlevée, où il n’existe plus de force de gravité pour retenir les Courants de Vie, ni de Forces de la Nature, vous pouvez voir leur désintégration, et celle des étoiles, jusqu’à ce qu’elles deviennent de la poussière d’étoile sans forme ni but. Souvenez-vous que, par la Force Centripète de Son Amour, Pelleur vous a redonné l’occasion de vivre sur cette Planète au travers de nombreuses incarnations, qui furent nécessaires pour vous permettre de développer et de remplir votre propre Plan Divin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *