les halls du karma

LES HALLS DU KARMA

ET LE CONSEIL KARMIQUE

par Paul le Vénitien.

 

 

         Le grand bâtiment blanc carré qu’on appelle « le Hall du Jugement » est situé dans les Royaumes Éthériques inférieurs, et il est en réalité un Temple de Grande Miséricorde et d’Amour, connu aussi sous le nom de « Halls du Karma ».

         Chaque Courant de Vie passe par ce Bâtiment, après sa délivrance de l’incarnation physique, et c’est aussi par là que passe chaque Âme avant de s’incarner, avant qu’on ne lui assigne un nouveau corps terrestre. Il n’existe pas de Courant de Vie qui soit sans connaître les Halls du Karma.

         C’est certainement de la Sphère à laquelle l’Âme est assignée en raison de ses activités douteuses dans la vie, que l’individu a ramené une « peur du jugement » et qu’il a introduit dans les différentes doctrines le courroux et les punitions de Jéhovah! Une compréhension plus correcte du Grand Service que rendent, aux Âmes évoluant sur la Planète, les Êtres Puissants qu’on appelle les Seigneurs du Karma, enlève cette peur de la mort et du jugement de la conscience et du monde sentimental de l’aspirant. Elle permet à l’individu qui va passer par le jugement appelé mort, ainsi qu’aux êtres qu’il aime et qui restent sur la Terre, d’anticiper l’expérience et d’en tirer le plus grand profit possible.

         Le grand processus de l’évolution demande que l’âme de l’homme puisse s’incarner dans un corps physique et y apprenne la maîtrise et le contrôle des qualités de l’énergie de la vie, afin de se préparer à assumer des tâches spirituelles dans le Schéma de l’Évolution Universelle. Évidemment, de nombreux êtres choisissent de ne jamais s’incarner. Pour être plus bref et plus clair, nous ne parlerons que de ceux qui choisirent volontairement d’assumer une incarnation physique – en tant que Gardiens de la race humaine et/ou pour acquérir de l’expérience et de la maîtrise dans l’utilisation de l’énergie.

         Afin de régler l’entrée de ces âmes dans des corps physiques, pour leur donner l’occasion de se développer et de mûrir sur la Terre, et ensuite les libérer au terme d’un certain cycle, pour qu’elles laissent la place à d’autres Courants de Vie attendant de rentrer dans la salle de classe qu’est la Terre, on créa un Conseil d’Êtres Célestes. Les responsabilités, nombreuses, complexes et diversifiées, des Membres de ce Conseil, concernent le Don du maximum d’occasions possibles de réincarnations à chacune des dix milliards d’âmes appartenant à cette Évolution. Ce Conseil est appelé Conseil Karmique et Ses Décisions sont définitives en ce qui concerne les dispositions des affaires de l’humanité, excepté dans des rares cas où des pétitions sont déposées devant le Soleil du Système, et où l’on accorde des  « dispenses » pour accélérer le progrès de la race.

         Les Membres du Conseil Karmique sont actuellement:

         Pallas Athénée, Déesse de la Vérité,

         Kwan Yin, Déesse de la Miséricorde,

         Vista (Cyclopea), l’OEil de Dieu Voyant Tout,

         Portia, Déesse de la Justice, Présidente du  Conseil,

         La Déesse de la Liberté,

         Seigneur Saiththru, Manu de la Septième Race                                  d’Origine,

         Nada, Déesse d’Amour.

        

         Si l’âme est arrivée à la fin de son cycle d’incarnations et qu’il y a une possibilité pour que l’Ascension soit atteinte, un Messager du Conseil Karmique vient chercher l’individu, le plus souvent avant qu’il ne passe par le changement appelé « mort ». Il est examiné devant le Conseil et si ses énergies le qualifient pour sa Victoire, on lui donne le choix d’accepter l’Ascension ou d’attendre une date ultérieure, et ainsi de se réincarner et mieux servir l’Humanité. S’il choisit d’accepter l’Ascension, quelquefois des jours ou des semaines peuvent s’écouler avant que ne soit coupée la Corde d’Argent, qui est la ligne de Vie entre la Présence JE SUIS et l’individu, et que le Courant de Vie, sous la Direction de sa propre Grande Présence Divine, ne termine alors son cercle de manifestation dans l’Ascension vers la Lumière. Si cela se produit avant la mort, il y a habituellement une grande légèreté et un grand bonheur autour de l’individu, ce sont des signes de la libération à venir. Toutefois, le plus grand pourcentage de l’Humanité n’est pas encore prêt pour ce formidable événement, et c’est surtout envers ces fils les moins favorisés des hommes que le Conseil Karmique se montre tellement aimable.

         Au moment où l’Ame quitte le corps, le Maha Chohan qui représente le Saint Esprit sur la Terre, qui était déjà présent à la naissance de l’enfant et qui a soufflé la première respiration dans son corps, se prépare à accepter le dernier soupir de l’esprit qui s’en va. C’est lorsque le Maha Chohan accepte le souffle que la Corde d’Argent est coupée, et un Ange, ou un Maître,  accompagne l’Ame vers un « Repos » confortable, qui est le Ciel dans la croyance générale de l’Humanité.

         Après une période de repos, au cours de laquelle l’Ame bénie pourra rencontrer les amis et les êtres chers qui sont disponibles, c’est à dire qui ne se sont pas réincarnés ou qui ne sont pas assignés à des tâches dans des hauteurs inaccessibles, un Messager du Conseil Karmique apparaît de nouveau et convoque l’Ame devant le Conseil. Celui-ci, dans sa grande sagesse, enverra l’Ame dans la Sphère, ou l’Ecole,  où Il estime  qu’elle peut le mieux hâter le développement de la Nature Divine dans le Courant Individuel de Vie.

 

         Laissons maintenant la grande masse des âmes endormies, qui passent généralement par les Halls Karmiques en groupes, qui sont comme des somnambules au cours de toute la procédure, et qui sont conduites par les Esprits Gardiens, après le jugement de masse, vers les Sphères qui conviennent à leur réveil, pour une faible partie du moins, et parlons plutôt de l’individu moyen qui a développé certains principes divins et a donc gagné quelque considération individuelle, et également du plus petit nombre, plus sélect, des étudiants et des courants de vie plus développés spirituellement, qui ont mérité l’aide spéciale du Conseil Karmique.

         En nous rapprochant des Halls du Karma, nous voyons les grandes portes élevées largement ouvertes. Des groupes d’individus entrent par le porche en ogive, sous l’égide des Êtres Angéliques. D’autres esprits, accompagnés par des Êtres de Lumière Resplendissants s’approchent et se joignent aux groupes qui montent les marches  vers les portails. En arrivant près des portes ouvertes, qui semblent rapetisser même les plus Grands Êtres qui passent dessous, nous sommes écrasés par la taille énorme du bâtiment et par le long corridor qui s’étend devant nous presque aussi loin que les yeux peuvent voir. Alors que nous marchons dans ce couloir, nous remarquons des portes de chaque côté et, au-dessus de chaque porte se trouve écrit le nom d’un pays: Chine – Inde – Argentine… De temps en temps, nous voyons des groupes d’individus qui, apparemment, ont quitté les corps de membres de la race ou du pays indiqué par le signe au-dessus de la porte, et qui, délaissant le couloir principal, se dirigent vers les petites antichambres qui se trouvent derrière les portes. Ils semblent y attendre une convocation du Messager du Conseil Karmique.

         Nous marchons sur toute la longueur du couloir et arrivons finalement dans une grande chambre d’audiences où nous entrons calmement pour nous asseoir tout près de la porte. La pièce devant nous ressemble à la Chambre des Communes de l’Angleterre. Sur l’estrade se trouvent Sept Trônes, bien qu’on nous ait dit que, habituellement, seuls quatre d’entre eux sont occupés. Les Grands Seigneurs du Karma agissant l’un pour l’autre, c’est seulement lors des Conseils semestriels que tous les Sept Membres officient conjointement. Tous les sièges autour de nous sont occupés par des âmes individuelles accompagnées de leurs protecteurs, ou par des groupes d’individus avec leurs Gardiens. Un Grand Être Angélique appelle par son nom, l’individu ou le groupe, qui se lève avec ses Protecteurs pour aller se présenter au fond de la salle, où le résumé de la vie qui vient de se terminer est lu à haute voix par l’Ange qui s’occupe des rapports. Ensuite le Saint Moi Christique fait un autre rapport sur ce qui aurait pu être accompli, en raison des talents naturels de l’individu, et des occasions données au Courant de Vie par la Bonté et la Miséricorde de la Vie et de la Grande Fraternité Blanche qui recherchent constamment des moyens pour que l’âme puisse racheter certaines dettes envers la Vie, par des services constructifs, impersonnels et altruistes.

         Avant qu’un jugement ne soit rendu, et que le Courant de Vie ou le Groupe ne soient remis à la garde de l’Être qui les emmènera dans une classe où ils suivront activement un enseignement adapté, à leur évolution et à leur progrès, et qui n’est jamais fait pour punir mais toujours pour développer la Lumière latente dans le Cœur, tout Membre de la Grande Fraternité Blanche peut parler pour une Âme, et offrir d’en être responsable s’il est décidé qu’elle lui soit confiée. Dans ce cas-là, l’Âme individuelle accompagne le Maître jusqu’à une Sphère beaucoup plus élevée, et reçoit une aide très supérieure à celle qu’elle aurait gagnée par son simple mérite. C’est là que les prières pour les morts et les supplications des proches sont si importantes, et efficaces, car si on attire l’attention d’un Maître sur une Âme qui va entrer dans le Hall du Jugement, ce Maître ira personnellement s’offrir pour parrainer l’Âme sans poser de questions, ou il enverra un représentant ou un étudiant parler pour elle et la conduire à l’endroit où, en temps opportun, Il lui rendra visite et l’aidera dans son évolution.

 

         A aucun moment le Conseil Karmique ne punit un Courant de Vie. Son but tout entier est de fournir les meilleures conditions naturelles pour que la nature spirituelle de l’individu se développe. Si l’individu a mené une très mauvaise vie, il peut être nécessaire qu’il fasse l’expérience de la qualité d’énergie très négative qu’il a chargée dans sa vie. Ceci est fait pour impressionner la conscience dans le sens que ce genre de qualification n’est pas conforme à la Loi Divine.

         Le Maître Élevé Kuthumi, s’Il n’est pas là Lui-même a toujours un élève présent, et Il réclame presque tous ceux qui quittent leur corps dans leur jeunesse. Le Maître Élevé El Morya demande ceux qui ont été actifs dans les affaires gouvernementales – même s’ils ont échoué en apparence dans leur fonction. Le Maître du Troisième Rayon, Dame Rowena, demande ceux qui ont travaillé sur son Rayon, en essayant de maintenir ou d’apporter la paix ou la fraternité. Le Maître Élevé Sérapis Bey réclame les artistes, les musiciens, les architectes, les ingénieurs, les constructeurs de temples, de cathédrales, de villes, etc. Le Maître Élevé Hilarion demande les docteurs, les infirmières et les scientifiques. Le Maître Élevé Jésus demande ceux qui l’ont bien servi dans les canaux orthodoxes, et le Maître Élevé Saint-Germain demande les Courants de Vie qui, consciemment ou inconsciemment, ont fait avancer la Cause de la Liberté, hors des liens politiques, religieux, mentaux et physiques. Il est bon de connaître au moins de vue ces Frères Bien Aimés, pour qu’Ils puissent dire, quand vous serez devant le Conseil: « Cet Enfant m’a bien servi! »

         Souvent, les Courants de Vie qui ont profité de l’âme au cours de son incarnation sont appelés pour témoigner pour elle, et cela arrive également pour les âmes des quadrupèdes, et tout cela est pris en considération. Il est bien rare qu’une âme arrive au Jugement et que pas un Courant de Vie n’ait profité de quelque façon de son incarnation.

         Quand l’Âme a été jugée, que la Lumière a été mesurée, elle est emmenée dans l’une des Sept Sphères et, là, sous la Direction d’Êtres spécialement préparés pour l’enseignement, elle développe ses qualités de compréhension jusqu’au moment où son Gardien avise le Conseil Karmique que cette Âme est de nouveau prête à recevoir une occasion de s’incarner.

         Comme il existe environ dix milliards d’âmes qui appartiennent à l’évolution de la Terre et que l’accumulation de chacune est telle que la Terre ne peut supporter que le tiers de cette accumulation humaine sans que son axe ne soit faussé, il faut du temps avant d’obtenir l’autorisation de se réincarner. La valeur potentielle de l’âme est appréciée par les Seigneurs du Karma, qui décident quelle est celle d’entre les trois qui obtiendra ce privilège. Les Gardiens de la race et les Êtres plus hautement évolués renoncent généralement à leur séjour dans les Royaumes plus élevés et se hâtent de revenir pour aider la race; ils sont toujours les premiers à passer par le Conseil Karmique. Ceci explique parfois leur manque d’énergie physique dans l’incarnation, car ils n’ont pas profité de la période de repos dans les Sphères plus élevées qui aurait restauré leur Esprit, comme une bonne nuit de sommeil restaure l’individu incarné.

         Quand le Conseil Karmique a accepté de donner une occasion de réincarnation, il s’ensuit une période d’examen du karma de l’individu qui doit s’incarner, afin de préparer une incarnation qui convienne, par laquelle on puisse travailler à rejeter une certaine proportion de ce karma et obtenir des occasions de réparer les dommages causés dans les vies passées et d’accumuler du mérite dans le Corps Causal. Quel soin est apporté dans cette mesure de la quantité d’énergie karmique, afin que l’individu n’ait pas à subir plus dans sa vie future que sa Lumière et sa Force ne pourraient supporter! Le dicton: « Le Seigneur prépare les épaules à la charge » est fondamentalement exact, mais ce sont les épaules et non pas le Seigneur qui ont mérité la charge, et Celui-ci, dans sa grande Miséricorde, a « allégé le fardeau ».

         Lorsque le karma a été attribué, l’environnement et la race choisis, les parents décidés, on donne notification à l’Âme, et le Corps Élémentaire est appelé pour sortir du repos qu’il a pris dans ses propres Royaumes. On avise l’Âme et l’Élémentaire de l’incarnation future. Le Corps Élémentaire montre le dessin du corps que l’Âme a mérité et que, souvent, il déteste profondément. Les Constructeurs de Forme, le Saint Moi Christique et l’Élémentaire commencent  à se préparer pour l’incarnation et l’Âme repasse par les mêmes Halls du Karma pour aller s’incarner.

         On espère que, avec les dispenses données par le Grand Soleil Central et avec l’énorme contribution d’énergies volontaires des membres de la race humaine, les Halls du Karma seront bientôt les Portails de la Liberté pour chaque membre de notre évolution et que, lorsque le tout dernier Courant de Vie passera pour ne plus jamais revenir, les portes du Hall du Jugement se fermeront pour l’Éternité. Alors, les Anges des Rapports, en mettant les scellés sur  les portes, diront avec Jésus: « C’est fini, Mon Père, entre Tes Mains nous remettons notre évolution, car Tous ont été  sauvés ».

         Aucun Courant de Vie qui s’incarne ne reçoit au cours de son incarnation plus de karma que son développement ne lui permet d’effacer complètement dans la limite de sa vie. Grâce à la Loi de Justice et de Pardon, il n’existe pas de maladie, de détresse, ou d’état qui  doive être supporté et qui excède la puissance et la conscience que l’individu à qui appartient ce karma a développées. C’est la Loi et vous pouvez la proclamer du haut de vos maisons… L’homme a dit: « Le Seigneur (la Loi) prépare les épaules pour le fardeau ». Oui, dans une certaine mesure, car la Loi n’inflige pas le fardeau de l’énergie qui revient sur le Courant de Vie tant que dans le Coeur et dans la capacité de conscience il n’y a pas le pouvoir potentiel d’équilibrer cette dette.

         Chaque électron que l’individu a pris de la Lumière informée du Cœur de Dieu pour l’envoyer dans l’Univers, timbré du modèle lumineux de son propre Courant de Vie, doit être justifié. Si les électrons sont utilisés en harmonie, dans un but constructif, pour remplir au moins dans une bonne proportion  la raison que cette personne a d’être, ces électrons sont libérés du côté des créances du registre, et ils deviennent part de l’acquit pour le Bien dans le Corps Causal. Mais les innombrables centaines de milliers de tonnes d’énergie, que l’individu a si effrontément retirées du Cœur de Dieu où elles reposaient à l’aise et en paix pour les envoyer, qualifiées de façon discordante par les pensées égoïstes et les mauvais sentiments du moi personnel, ces masses d’énergie doivent revenir à l’individu sous une forme ou sous une autre, jusqu’à ce que le Courant de Vie rachète cette énergie et la renvoie dans l’amour, car, d’après la Loi de la Vie, toute énergie transmise qui n’est pas en accord avec la Loi d’Harmonie doit être nettoyée et purifiée par le dispensateur.

         Maintenant, lorsque je dis « retournées sous une forme ou sous une autre », je veux dire que, souvent, l’énergie émise, qualifiée de façon discordante par la volonté déchaînée de l’individu au cours d’une Vie, lui reviendra sous un trait caractéristique chez quelqu’un autour de lui, qui sera particulièrement odieux ou ennuyeux. Cette énergie, venant d’un autre Courant de Vie qui excite le caractère, doit être aimée en harmonie, ou elle réapparaîtra encore dans un autre Courant de Vie quelque part sur le chemin de l’individu.

         Il n’y a pas deux personnes qui soient ennuyées par les mêmes traits, habitudes, ou caractéristiques d’êtres, d’animaux ou de circonstances. Pourquoi? Parce que chacune est aiguillonnée par l’énergie qui correspond à sa propre défaillance dans une vie, et que la Vie dans sa Miséricorde lui ramène inlassablement afin qu’elle puisse la racheter et elle-même se libérer en libérant aussi l’autre.

         Lorsque un esprit est réincarné, un bandeau d’oubli est placé sur son front afin qu’il ne se souvienne plus de ses vies passées, bonnes ou mauvaises. Ceci est fait miséricordieusement, car le poids du souvenir serait trop grand pour que le corps émotionnel le supporte avec en sus l’expérience de la vie courante. Comme nous venons de le dire, lorsqu’un individu s’incarne, on ne lui alloue que la quantité de karma nécessaire à son incarnation et qui convient à ses capacités de transmuter car le Seigneur « prépare les épaules au fardeau ». Il est toutefois possible que, quelquefois, par une dispense spéciale du Conseil Karmique, très rare cependant, certains individus ayant atteint dans des cas spéciaux une perfection élevée puissent avoir le privilège de ne pas être affectés par le souvenir des haines ou des préjudices personnels. Ceci étant, alors, l’individu a une continuité de conscience et se souvient non seulement de ses expériences de vies terrestres passées mais aussi de celles faites dans les niveaux intérieurs entre les incarnations.

 

suivent trois articles concernant le même sujet:
le mahachohan parle
maitreya parle
les dispenses

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *